Nul besoin d'être devin . Le changement inauguré du mode de recouvrement masque une augmentation déguisée de tarifs pour les usagers avec un plein effet en 2020 !.
Quant à la qualité du tri promise par la nouvelle collecte, nous restons interloqués par la campagne de communication " Je Réduis donc je Suis ! " ça ne s'invente pas! Si le thème lénifiant de la communication a du bien l'amuser vu "d'En Haut" c'est qu'il ne se sentait évidemment pas du tout concerné en tant que citoyen ce Monsieur "Président de la communauté de communes des Gorges de l'Ardèche".
Alors saluons l'action utile du vidéaste "Superchataigne" qui a su donner l'alerte et immortaliser "la pensée visionnaire" de notre édile en la matière , voir le lien ici :

On comprend mieux l'ire du collectif qui s'est élevé contre ce projet de réorganisation a plusieurs millions d'Euros.
Et la fronde n'est pas encore apaisée depuis l'été 2019. le chaos s'explique facilement:

  • Aucune concertation sur ce projet avec la population;
  • Aucune consultation municipale des personnes à mobilité réduite ou restreinte dans leur déplacement pour installer les points de collecte regroupés;
  • Explosion des tarifs notamment pour les personnes seules dans de petits logements;
  • Explosion des tarifs pour les résidences secondaires (3 à 4 fois dans certains cas);
  • Aucun suivi municipal ni action pour répondre aux habitants perdus par le changement d'organisation;
  • Aucune plan d'action de communication digne de ce nom pour développer la réduction des déchets à la source, le tri, le compost des déchets organiques...;
  • Aucune étude d'impact sur les conséquences financières du changement du mode de recouvrement pour les collectivités et l'impact individuel pour les usagers ;

Et pour couronner le tout, des élus qui se renvoient la balle, pour ne pas avoir à partager la responsabilité de ce fiasco.

Le collectif partage notre point de vue : ce dossier suscite de la défiance et doit être ré-évalué avec rigueur, pour faire la lumière dans ses principes et ses modalités dans la transparence auprès des habitants.

Si nous sommes élus, nous réaliserons avec l'aide d'un bureau expert indépendant, l'évaluation du nouveau service a RUOMS, en termes de services rendus et de coût. Nous rendrons public les résultats de cette expertise.

C'est bien le moins de ce que les habitants attendent et que nous réaliserons, si nous venons aux responsabilités en mars prochain, en lien avec le "Collectif des poubelles". Cf l'article dans Médiapart le lien ici